Epiais-Rhus retrouve son passé

 

Article de la Gazette du Val d'Oise du 24 septembre 2003 écrit par Nathalie Chancerel

Dix ans après avoir réalisé une première exposition, l'association "Epiais-Rhus à la Recherche de son Passé" a proposé un évènement exceptionnel.

Dimanche dernier, la journée sur le thème "1900" a été un véritable succès. De nombreux habitants ont participé au défilé en tenue d'époque.

Sur la place de l'église et dans le centre du village, des artisans (forgeron, souffleur de verre, dentellière, décor sur porcelaine, sculpteur, ...) ont fait des démonstrations de leur savoir-faire. Des stands ont proposé aux promeneurs de découvrir des produits du terroir. Dans les rues, des peintres ont immortalisé cette grande manifestation. Pendant ce temps-là, Fabrice, accordéoniste et Gabrielle, chanteuse de rues, ont recréé une ambiance du début du siècle.

Composée d'une vingtaine de bénévoles, l'association a été aidée par le foyer rural d'Epiais-Rhus et de Livilliers, par le musée des Pompiers à Osny, le musée de Guiry-en-Vexin, le musée de la Poste, le Parc Naturel Régional du Vexin. Le principal financement est venu de la société Tailleur Europacking, qui a cru à ce projet. Ensemble, ils ont permis de créer une animation exceptionnelle pour le village.

Passion pour l'histoire du village

La grande exposition "Epiais-Rhus retrouve son passé" est ouverte depuis samedi matin. Elle va se poursuivre le week-end prochain. La vie du village y est retracée de l'Antiquité jusqu'au XXème siècle. Différents supports ont été utilisés pour réaliser cette exposition : documents d'archives, souvenirs des anciens, films, cartes postales et livres. La passion pour l'histoire de son village a amené Nicole Boubounelle à rédiger un ouvrage en 1994. Pour l'occasion, elle a revu son texte et apporté de nouveaux documents.

Les locaux du foyer rural se sont transformés avec la reconstitution d'un intérieur des années 1900. Les métiers d'autrefois y sont aussi présentés avec le menuisier, le sabotier, le tonnelier, le charpentier, l'agriculteur et les pompiers.

Cette exposition doit avoir lieu tous les dix ans pour "faire découvrir le village aux nouveaux habitants". Toutefois, étant donné son succès, ils ne vont peut-être pas avoir à attendre jusqu'en 2013.

 

Et en chemin entre les deux expositions :

- les rues ont retrouvé leurs noms anciens

- un balisage permettait de reconnaître les maisons d'autrefois au travers de leurs différents occupants et des activités qui y étaient pratiquées

 

Petits et grands se sont déguisés pour l'occasion
Les pompiers ont fait une démonstration de leur pompe à bras : les enfants enthousiastes ont formé une chaîne pour amener l'eau avec des seaux sur le lieu de l'incendie
Les dentellières très concentrées
Le menuisier a fait des copeaux pour la joie de tous
La calèche ...
... et les ânes du Vexin ont tourné sans relâche dans le village avec bonne humeur !
Le photographe (d'époque!) en pleine pose devant son oeuvre
Le soleil étant de la partie, la guinguette a remporté un vif succès
La place de l'église avant ...
... et pendant

 

Le petit train a transporté de nombreux petits passagers tout au long de la journée sans faiblir !

La reconstitution des intérieurs d'époque a pu être réalisée grâce au concours de MM. Pamart, père et fils qui ont prêté de nombreux objets. Un grand merci leur est adressé à cette occasion.

Le 27 septembre

Eglise d'Epiais-Rhus à 20h30 : concert des chorales de Magny, Epône et Epiais-Rhus (negro spirituals, Fauré, Dvorak)

Le 28 septembre

Bourse aux plantes, le matin à partir de 10h sur la place de l'église. Le principe est simple : chacun vient avec les plantes de son jardin qu'il a divisées, bouturées ... et les échange avec les autres participants. Il n'y a pas de vente, pas d'argent, il s'agit juste de découvrir de nouvelles plantes, d'embellir devant chez soi et ... de discuter jardin avec les uns et les autres.

Retour à l'accueil